Qui n’a jamais ressenti les affres de la page blanche au moment de résumer sa vie professionnelle sur une simple feuille A4 ?
 Les quelques conseils qui suivent vous aideront à être à l’aise pour écrire un CV.

CV : la définition

Curriculum vitae (CV) : Nom masculin invariable. Mots latins signifiant « carrière de la vie ». Ensemble des indications relatives à l’état civil, aux études, à la carrière professionnelle, etc. de quelqu’un.

(Le petit Larousse illustré – 1998)

Le CV n’est pas une autobiographie. Pourtant, il doit dresser le portrait le plus fidèle possible du candidat.
N’oubliez jamais qu’un recruteur ne consacre, en moyenne, que 30 secondes à 1 minute à la lecture d’un CV. Il faut donc aller à l’essentiel, tout en faisant ressortir les points forts qui vous permettront de décrocher un entretien d’embauche.

La préparation du CV

Pour synthétiser votre carrière, vous devez posséder de la matière première. En réalisant un bilan sur votre vie professionnelle et personnelle, vous allez retracer votre parcours, dégager vos points forts et vos points faibles, et définir vos objectifs.
N’hésitez pas à détailler chaque expérience professionnelle, chaque formation, même si cela semble fastidieux. Cela vous permettra de mieux vous connaître. Le travail préparatoire ne va pas servir uniquement à la réalisation de votre CV ; il vous sera également très utile lors de la préparation d’un entretien de recrutement.
Vous pouvez réaliser ce bilan vous-même, en veillant toutefois à être le plus objectif et le plus honnête possible.

Ecrire un CV

Le CV se constitue de plusieurs rubriques incontournables :

Prénom et nom

Gardez cet ordre de présentation, évitez « Monsieur » ou « Madame », trop pompeux, pas assez dynamique sauf si vous avez un nom qui porte à confusion. Le truc consiste alors à l’écrire en majuscules, par exemple : Claude DOMINIQUE.

Adresse

Soyez précis ! En cas de réponse positive par courrier, il serait dommage qu’elle ne vous parvienne pas pour cause d’adresse incorrecte. N’oubliez pas de mentionner votre numéro de téléphone. Mais faites attention au message d’accueil que vous enregistrez : certains recruteurs n’apprécieront sûrement pas d’être accueillis par un message humoristique !

Age

Indiquez votre âge et pas votre date de naissance. Ne perdez pas de vue que vous n’êtes pas le seul à postuler ; alors évitez des calculs à votre recruteur, en lui facilitant la tâche au maximum.

Situation familiale

Des informations trop précises, comme le veuvage, le divorce ou le concubinage, induisent des images négatives. Soyez bref, précis et rigoureux. Préférez célibataire à concubin ou veuf. Indiquez également le nombre d’enfants.

Titre, objectif recherché

Cette rubrique n’est pas obligatoire ; elle permet juste au recruteur de cerner votre objectif professionnel et, peut-être, de vous différencier des autres.

La rubrique formation peut être placée avant ou après l’expérience professionnelle. Tout dépend de ce que vous voulez mettre en avant. Si votre expérience professionnelle est courte, à l’exemple des jeunes diplômés, valorisez votre formation.

Formation

Le dernier diplôme obtenu doit apparaître en premier. Nommez les établissements fréquentés et leur localisation en suivant le même schéma dans tous les cas (nom, ville…).

Mentionnez également les autres cours que vous avez suivi tels que les formations continues : elles démontrent votre préoccupation du maintien et du perfectionnement de vos compétences.

Expérience professionnelle

C’est la rubrique de votre CV la plus lue. En premier et par ordre chronologique, on trouvera votre dernier poste.

Pour chaque expérience, procédez à la même présentation :

  • Nom de l’entreprise, effectif, lieu
  • Votre fonction et vos responsabilités
  • Description de votre poste et résultats obtenus

Langues

Pour définir son niveau on utilise généralement un classement en trois parties :

  • Lu, parlé, écrit : décrit un niveau convenable sans difficulté majeure de compréhension
  • Courant : suggère une très bonne connaissance de la langue
  • Bilingue : démontre pour une parfaite maîtrise (un natif du pays ne doit pas pouvoir déceler votre accent).

Si vous maîtrisez correctement ou couramment, une ou plusieurs langues, mettez-les en valeur. La pratique de langues étrangères peut être décisive lors d’un recrutement. En revanche, si votre maîtrise est moyenne, placez cette rubrique avant les informations concernant vos loisirs et activités extra-professionnelles.

Informatique

Précisez votre pratique en nommant les logiciels (traitements de texte, tableurs…) que vous maîtrisez et leurs environnements.

Activités extra-professionnelles

Indiquez l’ensemble des responsabilités ou des initiatives que vous avez prises dans le cadre de vos activités de loisirs (associations, bénévolat…).
Mentionnez également vos centres d’intérêt, vos activités sportives. Ce sont autant d’éléments qui serviront au recruteur pour mieux « cerner » votre personnalité.

 

Grâce au travail préparatoire que vous avez effectué en amont, il vous suffit simplement de « renseigner » ces différentes rubriques.
  L’ordre des rubriques varie selon votre niveau d’expérience.
 Vous êtes jeune diplômé ? Mettez en avant votre formation et les compétences que vous avez acquises lors de stages ou d’emplois saisonniers.
Vous êtes un cadre confirmé ? Votre expérience professionnelle doit être mise en avant. Ne vous contentez pas d’une simple liste de vos différentes fonctions, mais précisez les missions qui vous étaient assignées et les tâches s’y rattachant.

La forme du CV

Sauf si vous postulez pour un poste lié aux fonctions artistiques, il est inutile de jouer sur l’excentricité. Le CV doit être simple dans son contenu ET dans sa forme.

Mettez en valeur la structure de votre CV (rubriques et sous rubriques) sans abuser des effets de style : polices différentes, encadrés, couleurs… En effet, il faut attirer l’œil du recruteur, et non pas « l’agresser ».

Idéalement, votre CV doit avoir une longueur d’une page, deux au maximum.

Evitez de mettre une photo de mauvaise qualité. Les photos ne doivent jamais être photocopiées, car le résultat est peu convaincant.

Enfin, traquez la moindre faute d’orthographe ou de syntaxe : elle est inexcusable.

Relire le CV

Avant d’envoyer votre CV à un recruteur, n’hésitez pas à le faire lire à des personnes de votre entourage.
Il s’agira d’un bon test pour savoir si votre CV est « accrocheur » ou pas.

Share