Les stages en entreprises pendant les études sont de plus en plus courants. Ils sont garants de votre connaissance du monde de l’entreprise. Voici quelques conseils et informations pour décrocher un stage utile.

Prendre son temps et se poser les bonnes questions

  • Vous devez choisir une entreprise qui puisse vous apporter une expérience dans votre domaine de compétence. Ne foncez pas, prenez le temps de réfléchir et posez-vous les questions suivantes :
  • Quelles vont être vos tâches ?
  • Aurez-vous un maître de stage qui supervise fréquemment votre travail et les projets dont vous serez responsable ?
  • Comment va se dérouler votre évaluation et sur quoi va-t-elle porter ?
  • Quels sont les tâches et les projets qui ont été effectués par d’anciens stagiaires ?
  • Quels sont vos projets ?
  • Quelles sont les exigences en terme de compétences et de qualité pour effectuer ce stage ?
  • Avec qui allez-vous travailler ?

Le stage obligatoire avec convention

Un stage est obligatoire s’il remplit deux conditions :

  • Il est inclut dans le programme scolaire ou de formation et est nécessaire à l’obtention d’un diplôme.
  • Il fait l’objet d’une convention de stage signé entre le stagiaire, l’entreprise et l’école.

La convention de stage permet au stagiaire de conserver son statut étudiant pendant la durée du stage. Cette convention doit être signée par le stagiaire, son école et le représentant de l’entreprise où il effectue le stage. La convention de stage a deux avantages majeurs : elle accorde le droit à l’entreprise de ne pas payer de charges sociales et au stagiaire de conserver sa protection sociale.

Bon à savoir

La rémunération sous convention de stage n’est pas obligatoire. Elle dépend du bon vouloir de l’entreprise qui est exonérée de charges sociales pour une indemnisation inférieure ou égale à 30% du SMIC.

Le stage facultatif

Si votre cursus n’intègre pas de stage obligatoire, vous pouvez tout de même faire un stage facultatif. Ce stage ne donne pas forcément lieu à une signature de convention.

Vous pouvez cependant en obtenir une si le stage remplit deux conditions :

  • Il est effectué avant le 31 décembre de la dernière année d’inscription dans votre établissement.
  • Il correspond à votre cursus d’études.

Dans le cas d’un stage facultatif, c’est à l’entreprise d’assurer votre couverture sociale.

Bon à savoir

Si vous êtes à la recherche d’un emploi et que vous avez terminé vos études depuis moins d’un an, vous pouvez bénéficier d’un stage facultatif de courte durée sans signer de convention (un accord est passé entre Pôle emploi, vous et l’entreprise).

Le stage effectué en dehors des études

Ce type de stage est particulier : il s’agit d’un arrangement entre un employeur et un stagiaire en dehors de toute convention ou contrat de travail.

Afin d’éviter une confusion entre stage et travail illégal, vous avez intérêt de prévoir un arrangement par écrit avec le représentant de l’entreprise.

Vous avez obligation de souscrire une assurance volontaire et une assurance responsabilité civile. L’entreprise n’a pas le droit d’effectuer une rémunération.

Les stages à l’étranger

Ils sont souvent effectués dans le cadre de l’apprentissage d’une langue, et sont soumis à des réglementations différentes.

Renseignez-vous auprès de votre établissement, au consulat du pays souhaité, les offices pour la jeunesse…

Notre conseil

Pour avoir le stage de vos rêves, vous devrez convaincre l’entreprise que vous êtes le meilleur candidat.

N’hésitez donc pas à proposer des sujets de stages : cela peut donner des idées à votre « futur » responsable, et surtout, cela lui montre que vous avez une connaissance de l’entreprise et que vous vous intéressez à ce que vous faites. Cela vous évitera certainement le stage « photocopies et classement » !

Share